Aurélie – Présidente de l’association

Qui êtes vous ?
Si je devais me résumer en quelques mots : maman de deux enfants, documentaliste depuis 2006, passionnée par la littérature de jeunesse et le dessin, fan inconditionnelle de Netflix et des romans de Nicholas Sparks, impatiente dans la vie de tous les jours, dynamique et motivée en toutes circonstances.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans cette aventure ?
En 2019, après 12 ans à exercer le même métier, j’avais besoin de changement ! Et comble de l’ironie, j’ai changé de métier et suis devenue présidente de cette association à quelques mois d’intervalle !
Concernant cette association, j’avais envie de retourner à mes premiers amours : la communication et la mise en place de projets.
Cette aventure c’est aussi l’occasion de travailler avec des personnes que j’apprécie dans un contexte différent. Ce projet un peu fou c’est finalement beaucoup de stress mais l’envie qu’il se concrétise…rendez-vous donc en juin 2021 pour le premier bilan de cette aventure qui ne fait que commencer.

En quoi la littérature jeunesse est-elle importante ?
La littérature de jeunesse faisait partie de mon quotidien dans mon précédent travail, car je travaillais dans un centre de ressources destiné aux enseignants. Il fallait donc que je mette régulièrement à jour ce fonds documentaire. J’y ai donc naturellement pris goût. Puis en 2014 je suis devenue maman, et la littérature de jeunesse a pris une autre dimension, car je me suis mise à lire à haute voix toutes ces histoires. Et j’adore toujours autant raconter des histoires à mes enfants !

Si vous étiez un livre jeunesse, vous seriez …
“C’est pour qui ?” De Michaël Escoffier
C’est un des livres préféré de mes enfants. J’adore le mettre en voix et entendre mes enfants rigoler quand je le raconte.

Hélène – Secrétaire de l’association

Qui êtes vous ?
Je m’appelle Hélène Désauté, je suis une grande amoureuse de la nature. J’aime me promener en pleine nature et cultiver mon potager. J’attache une importance particulière à vivre d’une manière la moins impactante possible sur l’environnement et à échanger autour de toutes ces thématiques avec mon entourage et les associations dans lesquelles je suis investie tout comme avec mes élèves. J’enseigne en CM1-CM2 à l’éco-école Le Grand Meaulnes à Bourges et ce travail me comble chaque jour. Je suis aussi la maman d’une petite fille avec qui je partage mon goût des histoires et des livres…

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans cette aventure ?
Cette aventure s’est présentée à moi par le biais de la présidente de l’association que je connais depuis de nombreuses années maintenant.

En quoi la littérature jeunesse est-elle importante ?
La littérature jeunesse est partout présente dans ma vie : au travail comme à la maison. Elle me bouscule ou m’apaise mais ne me laisse jamais indifférente. Je voudrais que chaque enfant ait la chance de donner une place centrale à cet art. La lecture ouvre à l’imaginaire, à la rêverie, à un refuge, nous transporte vers d’autres horizons qui ne nous sont accessibles que par elle. Posséder un accès à cet univers est tellement important dans la construction de son identité, sa citoyenneté.

Si vous étiez un livre jeunesse, vous seriez …
Si j’étais un livre jeunesse, je serai sûrement un ouvrage de Claude Ponti. J’aime son côté loufoque, ses jeux de mots, ses dessins. Ses livres constituent mes premiers souvenirs d’enfant lecteur.

Frédérique – Trésorière de l’association

Qui êtes vous ?
Frédérique Meyniel, professeure des écoles, maman de deux garçons, touche-à-tout.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans cette aventure ?
J’aime passer des heures à lire des albums. Le faire pour le Salon, c’est aussi le plaisir de participer à l’organisation d’un événement, découvrir des œuvres et rencontrer des personnes (ou l’inverse).

En quoi la littérature jeunesse est-elle importante ?
La littérature jeunesse est un pont entre les générations : elle est écrite et/ou illustrée par des adultes pour un public très large, des enfants aux jeunes adultes. Elle est aussi écrite pour les adultes qui lisent les œuvres pour le jeune public (ou non d’ailleurs).
C’est un pont entre les générations de la Comtesse de Ségur, Roald Dahl, aux auteurs les plus récents. Elle est à la fois un patrimoine, un moyen d’évasion, un vecteur d’émotions, de valeurs, de communication, un espace de créativité.
La littérature jeunesse est une entrée possible dans la culture écrite.

Si vous étiez un livre jeunesse, vous seriez …
“Un jour de rien” de Béatrice Allemagna. Cette œuvre aux illustrations foisonnantes m’aspire. J’ai l’impression de découvrir sans cesse de nouvelles interprétations, de nouveaux détails. Elle parle autant à l’adulte qu’ à la petite fille en moi. C’est comme un mille-feuille infini.